Islam, le remède qui élève l'âme...

Islam, le remède qui élève l'âme...

Certains salafs notait sur une feuille les noms de leurs amis

Hamdun al-Dallâl gardait une feuille sur laquelle étaient inscrits trois cents de ses amis pour qui il invoquait chaque nuit. Alors qu'il les délaissa une nuit pour dormir, on lui dit en rêve : " Abu Hamdûn, tu n'as pas allumé tes bougies cette nuit ?" Il se leva alors, alluma les bougies, prit la feuille et se mit à invoquer pour chacun, un à un, jusqu'à terminer. Sifat al Safwa d'Ibn al Jawzi t.1 p.553

 

Um al Darda a dit : Abou Darda avait 360 amis en Allah en faveur desquels il invoquait dans la prière. Je l'interrogeai à ce propos et il me dit : "Il n'y a pas d'homme qui invoque pour son frère en son absence sans qu'Allah lui envoie deux Anges qui disent : " de même pour toi". Ne souhaites-tu pas que les Anges invoquent en ma faveur ?" Nuzhat al-Fudala' t.1 p.161

 

La vie des vertueux est pleine d’histoires relatives à leur attention à servir leurs frères. Ce qui est retranscrit dans les livres n’est qu’une infime partie de ce que certains ont su, ce qui reste secret à ce sujet est encore plus noble car les Anciens veillaient à bien dissimuler leurs actes.

 

Tiré du livre : " Kayfa tutîl 'umurak al-intâj'î "

De Mohammad ibn Ibrahim al-Nu'aym, Préface de Cheikh Salih al-Sadlan



24/04/2013

A découvrir aussi